Collecte nationale du Secours Catholique

Quand nous donnons à ceux qui sont dans le besoin, nous découvrons qu’ils nous aident en retour, en particulier à élargir nos cœurs à une plus grande fraternité, selon le vœu du pape François

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le troisième dimanche de novembre est un rendez-vous habituel pour la collecte nationale du Secours Catholique.
La démarche Diaconia, initiée par le Conseil pour la solidarité et dans laquelle le Secours Catholique s’est fortement engagé, nous ouvre à une Eglise servante de l’humanité, en particulier de ceux qui vivent la précarité de la vie, qu’ils soient chrétiens ou non. C’est la Diaconie, inspirée de Jésus qui a lavé les pieds de ses disciples et leur a dit : «Lavez-vous les pieds les uns aux autres. » Voilà ce qu’essaient de vivre les 65 000 membres du Secours Catholique, à travers cette parole : «Aidons-nous les uns les autres.» En effet, quand nous donnons à ceux qui sont dans le besoin, nous découvrons qu’ils nous aident en retour, en particulier à élargir nos cœurs à une plus grande fraternité, selon le vœu du pape François.
La crise économique et le chômage se sont beaucoup aggravés. Le Secours Catholique a, cette année plus que jamais, besoin des dons de tous pour remplir sa mission : mission d’aide aux plus démunis, mission d’accompagnement aussi, pour que tous puissent participer à la vie sociale. Sans oublier pour nous l’enjeu que représente de permettre aux pauvres de trouver leur place dans nos communautés, en vue d’une « Eglise pauvre pour les pauvres ». En tant que service d’Eglise, le Secours Catholique peut nous y aider.

 

+ Jacques Blaquart
Evêque d’Orléans
Président du Conseil pour la Solidarité

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+